Ocam

Les Ocam remboursent-ils vraiment mieux les lunettes ? Décryptage de l'enquête de la Drees

Aucun vote pour le moment

Dans notre news du 14 février, nous vous annoncions une augmentation du montant pris en charge par les complémentaires santé sur les dépenses d'optique (+6,7% pour les équipements unifocaux, et +16,3% pour les équipements progressifs). Celle-ci a été mise en lumière par la dernière étude de la Drees (Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques) sur « les contrats les plus souscrits auprès des complémentaires santé ». Décodage de cette apparente bonne nouvelle (pour lire ou relire notre news du 14 février, La prise en charge de l'optique par les complémentaires santé progresse, cliquez ici).

Les Français ont choisi des garanties plus élevées

Plusieurs facteurs expliquent l'augmentation de la prise en charge des dépenses d'optique par les Ocam. « Certaines garanties sont exprimées en pourcentage du PMSS (plafond mensuel de la Sécurité sociale), qui a augmenté d'environ 7% entre 2007 et 2009. Mécaniquement, cela fait progresser le montant en valeur des remboursements optiques. Au-delà, cette augmentation est générée par l'important « turn-over » enregistré sur les contrats entre 2007 et 2009 : les assurés ont fait jouer la concurrence et ont choisi des garanties plus généreuses », analyse Gilles Oster, consultant social indépendant, spécialisé dans les complémentaires santé.

Une fausse bonne nouvelle ?

Les données publiées par la Drees ont été publiées en février 2012... mais se basent sur l'exercice 2009 des mutuelles, assurances santé et institutions de prévoyance. « Elles datent de plus de 2 ans ! Or, à cette époque, la crise était financière et économique, mais pas réellement sociale comme aujourd'hui. Elle n'avait donc pas encore impacté les choix des Français en matière de garanties santé. Aujourd'hui, la donne est différente. Les derniers chiffres de la FFSA (Fédération française des sociétés d'assurance) montrent que la tendance actuelle est à la décollecte en santé (le montant des cotisations encaissées a augmenté de +1% en 2011, contre +4% en 2010) : les assurés choisissent désormais des garanties plus faibles, et il est fort probable que, depuis 2009, le niveau moyen de prise en charge des dépenses d'optique soit en baisse. Les résultats de la Drees peuvent fausser les esprits », explique Gilles Oster. Selon cet expert, ce développement des couvertures santé plus restreintes devrait s'accentuer. « La Drees montre que certains actes non pris en charge par la Sécurité sociale, comme les actions de prévention ou les médecines douces, sont davantage pris en charge par les Ocam. Mais cela fait augmenter les cotisations, comme la hausse des taxes sur les complémentaires santé. Conséquence : pour ne pas augmenter leur budget santé, les Français choisissent des garanties plus faibles, donc souvent beaucoup moins généreuses sur les lunettes », temporise-t-il.

Écrit par la Rédaction
Aucun vote pour le moment
Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Elles Proposent
Identification