Ocam

PLFSS 2014 et PPL Le Roux : « l'accentuation d'une médecine à deux vitesses », selon Carte Blanche

PLFSS 2014 et PPL Le Roux : « l'accentuation d'une médecine à deux vitesses », selon Carte Blanche
Aucun vote pour le moment

Face aux diverses mesures en discussion au Parlement, comme l'article 45 du PLFSS 2014 (voir news en relation) ou encore la proposition de loi Le Roux en attente d'une seconde lecture à l'Assemblée nationale, Carte Blanche alerte et craint « l'accentuation d'une médecine à deux vitesses ». Selon la plateforme de santé, « les évolutions législatives en cours : le recours à l'appel d'offres à la place du label pour sélectionner les contrats éligibles à l'ACS (Aide à la complémentaire santé) et, pour les contrats solidaires et responsables, le plafonnement des remboursements des dépassements d'honoraires des médecins, les minimas et plafonds pour l'optique, le dentaire et l'audioprothèse convergent vers une conséquence majeure pour les Français : favoriser une médecine à deux vitesses ».

Pour Jean-François Tripodi, directeur général du réseau, « Carte Blanche a réussi à mettre en place avec les professionnels de santé des tarifs encadrés pour des prestations de qualité. La loi imposerait un plafond sur les remboursements et non sur les tarifs. Mécaniquement, le reste à charge pour les assurés sera beaucoup plus important. Avec cette loi, les remboursements aux assurés vont donc être limités et le reste à charge augmenté. Encore une fois cela amplifiera les effets d'une médecine à deux vitesses avec un risque non négligeable de perte de qualité des soins pour certains ». Pour lui, une seule solution : « mettre en place des réseaux via les plateformes santé ». Il demande ainsi que « les plateformes santé soient intégrées dans le projet de loi relatif aux contrats ACS et aux contrats solidaires et responsables pour le dentaire, l'optique et l'audioprothèse. Il ne faut pas oublier que les réseaux que nous gérons permettent de diminuer le reste à charge en respectant des produits et des prestations de qualité ».

Enfin, Carte Blanche Partenaires regrette que la PPL Le Roux interdise aux plateformes santé de mettre en place des réseaux avec des médecins. « Un risque majeur pèse sur un des rôles structurants des plateformes santé, alors que nous avons démontré notre rôle dans la régulation des domaines de soins sur lesquels nous intervenons en alliant qualité, tarifs justes et accès facilité pour l'assuré grâce à notre modèle unique de réseau réellement ouvert ! ».

Lire aussi :

Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Elles Proposent
Identification