Profession

L'optique et le remboursement par la Sécu dans le collimateur de la Cour des comptes

L'optique et le remboursement par la Sécu dans le collimateur de la Cour des comptes
Aucun vote pour le moment

Il était attendu depuis des mois par notre filière, la Cour des comptes publie ce matin son rapport. Un chapitre s'attaque au remboursement des lunettes. Les hôpitaux et les laboratoires d'analyses sont aussi dans le viseur de l'institution.
C'est donc sur fond de crise et d'économies pour endiguer le déficit de la Sécurité sociale, que la Cour des comptes suggère de réfléchir à la suppression totale du remboursement des lunettes et de les confier entièrement aux Ocam.

Une suggestion symbolique pour notre secteur

Dans ce rapport, l'institution décrit un marché de l'optique en "croissance rapide", "opaque" et "peu concurrentiel". Aussi, elle appelle les pouvoirs publics à faire "des choix clairs", pour rendre ce marché plus transparent et plus concurrentiel.
Et de poursuivre, "dès lors que l'Assurance maladie complémentaire serait généralisée, (...) pourrait se poser, s'agissant de l'optique correctrice, le réexamen de son articulation avec l'Assurance maladie obligatoire. Cela engloberait une réflexion sur un éventuel retrait de cette dernière du champ", affirme la Cour des comptes.
On le sait cette suggestion est avant tout symbolique, car l'Assurance maladie ne rembourse que 200 millions d'euros au titre des dépenses d'optique, soit environ 3,6% du montant.

Les premières réactions 

Au final pas grand chose de nouveau. D'ailleurs cette perspective de retrait n'effraie pas la Mutualité Française. Pour Etienne Caniard, son président, il ne faut pas brûler les étapes. "Tant que nous n'aurons pas de couverture santé complémentaire complète, tant que nous n'aurons pas régulé les prix de l'optique pour permettre l'accès aux soins", le désengagement de l'Assurance maladie serait prématuré, a-t-il détaillé à l'AFP. "Ensuite, (...) pourquoi pas, parce qu'il n'y a pas de sujet tabou, revisiter les partages actuels" entre la Sécu et les mutuelles, a-t-il ajouté.
En revanche, cette idée d'un désengagement complet de la Sécu est très mal perçue par Jean-Pierre Champion, PDG de Krys Group, qui a affirmé à l'AFP : "ce serait une erreur majeure, même si le remboursement de l'Assurance maladie est symbolique. Selon lui, il y aurait un risque de "perdre le caractère santé de l'équipement optique".
En cela, il s'appuie sur la récente enquête Ipsos commandée par l'enseigne, et qui révèle que 91% des personnes interrogées "trouveraient choquant que la Sécurité sociale ne rembourse plus du tout les montures et les verres de vue".
Pour voir le chapitre complet sur l'optique cliquez ici.

Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Sondage

Votre magasin est-il équipé d’une solution de prise de mesures électroniques ?

Total des votes : 563

Identification