Fin 2016, Optical Center s’est trouvé épinglée par la Cour d’appel de Paris. Acuite.fr s’était procuré le jugement du 13 décembre, qui reprochait notamment à l’enseigne ses « pratiques illicites consistant à proposer des rabais fictifs sur les produits d'optique et d'audioprothèse ».

250 000 à payer pour Optical Center

Les services de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) de Paris ont constaté que ces pratiques ont été réitérées en 2017, menant la Cour à infliger à l’enseigne une astreinte à payer, à hauteur de 250 000 euros.

Si Optical Center s’est pourvu en cassation, la 2e Chambre civile de la Cour de cassation a fini, en mars 2020, par confirmer cette décision et a condamné l’enseigne à payer l’astreinte de 250 000 euros, et à verser 3 000 euros aux services de la DDPP de Paris.

Une campagne de contrôles en optique et audio

Avec ce jugement, la DGCCRF réaffirme sa mobilisation pour « assurer la protection économique des consommateurs et préserver une concurrence loyale entre entreprises ». Elle se dit « particulièrement attentive à la répression des pratiques commerciales déloyales […] qui abusent les consommateurs dans le but d'altérer leur comportement d’achat » et leur recommande « d’être vigilants ».

La DGCCRF assure qu’elle a, en 2020, engagé dans les secteurs de l’optique et l’audio « une importante campagne de contrôles afin de vérifier l'utilisation de nouveaux modèles de devis permettant aux consommateurs d'être parfaitement informés avant de choisir leurs équipements ».