Profession

Le titre ‘Responsable en réfraction et équipement optique' reconnu par l'Etat à Bac +3

Le titre ‘Responsable en réfraction et équipement optique' reconnu par l'Etat à Bac +3
Aucun vote pour le moment

L'Etat a récemment reconnu officiellement la formation de "Responsable en réfraction et équipement optique" au niveau II (équivalent à Bac+3), en l'inscrivant au RNCP (Registre Nationale de la Certification Professionnelle). Cette reconnaissance est actée par un arrêté ministériel du 10 avril 2009, publié au Journal Officiel du 21 avril 2009.

Cette certification professionnelle, ouverte à tous les opticiens diplômés du BTS OL, est obtenue après validation des deux unités d'enseignement en réfraction et contactologie de la préparation au Diplôme européen d'optométrie. "Il s'agit d'une grande avancée : c'est la première fois que l'Etat français reconnaît, de façon volontaire, une formation en contactologie pour des non-ophtalmologistes. La licence d'Optique Professionnelle de l'Université d'Orsay, qui inclut un DU d'Optique de contact, est certes reconnu, mais de façon automatique comme tous les diplômes universitaires. A l'inverse, la certification professionnelle de 'Responsable en réfraction et équipement optique' fait ici l'objet d'une reconnaissance intentionnelle de la part des pouvoirs publics' nous a expliqué Vincent Gautier, Responsable pédagogique de l'Institut des Sciences de la Vision à Saint-Etienne (l'un des 4 établissements proposant cette formation*). "Nous y voyons le signe d'une ouverture du gouvernement sur la question de la contactologie. Certes, cette reconnaissance ne donne pas de prérogatives supplémentaires en magasin, mais c'est un premier pas vers le droit d'exercice" a-t-il ajouté.

Rappelons que le Snof (Syndicat national des ophtalmologistes de France) se montre toujours réticent à des délégations de tâches en matière de contactologie. Lors de notre dernier débat télévisé sur les relations ophtalmologistes - opticiens, son Président, le Dr. Jean-Bernard Rottier, a en effet estimé que "les praticiens n'ont aucun intérêt à externaliser l'adaptation de lentilles. Si de nouvelles compétences voient le jour, nous serons d'accord pour les accueillir, mais au sein de nos cabinets" a-t-il affirmé (cliquez ici pour voir ou revoir cette émission : la délégation de tâches est traitée dans la Partie 2 du débat).

Notons également qu'une discussion sur la reconnaissance de cette formation a été ouverte dans notre forum de discussion : cliquez ici pour rejoindre cette discussion.

*L'Institut des Sciences de la Vision (Saint-Etienne), l'AEPO - FS2O (Paris), l'Institut Emmanuel d'Alzon (Nîmes) et l'ESOS (Strasbourg).

Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Sondage

Votre magasin est-il équipé d’une solution de prise de mesures électroniques ?

Total des votes : 563

Identification