Web&Tech

Quand le Gouvernement vante les « bénéfices » de l’optique en ligne

Average: 2.5 (2 votes)

Dans une courte vidéo publiée sur son site Internet, le ministère de l’Economie et des Finances ne se gêne pas pour vanter ouvertement les « bénéfices » de l’optique en ligne et des mesures prises dans le cadre de la loi Consommation. Si la profession est toujours en attente des décrets visant à encadrer la vente des lunettes sur le web et en magasin, le Gouvernement explique clairement que sur Internet, elles coûtent « jusqu’à 70% moins cher pour des montures et verres identiques. La concurrence des sites de vente en ligne va avoir un effet à la baisse sur les prix pratiqués dans les réseaux de distribution physiques ».

Ainsi, pour le ministère, « la loi renforce la concurrence, avec des baisses attendues de l’ordre de 25% ». Et tout cela est rendu possible grâce aux « ordonnances délivrées par les médecins » qui doivent indiquer l’écart pupillaire pour des lunettes « parfaitement adaptées si on les commande sur Internet ». Rappelons toutefois que les ophtalmologistes sont loin d'être convaincus par la vente en ligne des dispositifs optiques, surtout lorsque cela concerne les fortes corrections. Interrogé par Acuité en septembre dernier, le Dr. Jean-Bernard Rottier, alors président du Syndicat national des ophtalmologistes de France (Snof), a estimé qu’il faut « respecter le règlement en mettant avant les consignes. En l’occurrence ici, nous expliquerons que l’EP n’est pas suffisant pour faire des montages corrects », nous a-t-il précisé. 

De son côté, l'ancien ministre Benoît Hamon, lui-même à l’initiative de la loi Consommation, a reconnu le 26 octobre dernier sur le plateau de BFM Business, que la stratégie du Gouvernement visant « à faire baisser les prix », risque d’aboutir à une « déflation ». « Il y a un point d’équilibre à trouver », a-t-il souligné en avouant qu’à l’époque déjà, il s’était posé la question sur l’optique et l’audio.

Et au final, avant les porteurs, les grands gagnants de cette baisse des prix seront d'abord les Ocam qui rembourseront moins, alors que les cotisations ne cessent d'augmenter chaque année. Là si le Gouvernement décidait de « plafonner », les économies seraient sans doute importantes pour bon nombre de Français. Que Nenni ! Il semblerait que les lobbys des complémentaires santé soient plus puissants. 

Réagissez !
2 commentaires
Identifiez-vous pour poster des commentaires

Salomée Saffar
Benoit Hamon permet de faire marché l'économie, mais quel genre d'économie ? La santé visuelle est importante, il ne faut pas la négliger pour casser une profession, et faire du prix encore et toujours. Heureusement, il y a des sites qui ne font pas de ventes mais qui valide uniquement un devis ! Effectivement, [...] propose une alternative dans cette guerre des prix. Ce site révolutionne le secteur de l'optique, il propose aux internautes de bénéficier des prix et assure de la clientèle aux boutiques d'optique en leurs renvoyant ces derniers en magasin. Et, en plus de tout cela, cela permet aux clients de bénéficier des services indispensables de l'opticien, à savoir les prises de mesure, les réglages et ajustage de la monture et le SAV de proximité !!
Allez sur leur Facebook, ils défendent l'intérêt de notre métier !
Opticien Lunetier
Benoit Hamon veut dire qu'il a cédé aux lobbys des entreprises de vente de lunettes et lentilles sur Internet mais que c'est pas une si bonne idée que ça mais comme un bon repas ca ne se refuse pas...

Un prix moindre (ici supposé de 70% de moins) se fait toujours au détriment de la qualité, je ne connais pas un domaine où ce n'est pas le cas.
Les dernières annonces...
Pratique
Sondage

Quelle est la variation de votre chiffre d'affaires (CA) sur le mois de juillet par rapport à l'année dernière ?

Total des votes : 552

Identification