Ocam

Réseaux de soins : 68% des Français s'opposent à l'intervention des mutuelles dans le choix des équipements

Réseaux de soins : 68% des Français s'opposent à l'intervention des mutuelles dans le choix des équipements
Aucun vote pour le moment

Si sur le principe les réseaux des soins sont admis par les Français porteurs de lunettes (59%), ils restent attachés à la liberté de choix de leur professionnel de santé et plus particulièrement de leur opticien. Selon le 2ème Observatoire de la Vue, réalisé par Ipsos pour Krys Group, l'intervention des Ocam dans ce domaine est jugée illégitime par 60% des sondés ayant récemment renouvelés leur équipement. De même, 68% s'opposent largement à ce que les mutuelles interviennent dans le choix des verres et des montures. De ce fait, seuls 14% des porteurs de lunettes les ont achetées chez un opticien agrée par leur mutuelle. « Passer par un réseau de soins est un peu plus fréquent pour les hommes (16% contre 12% des femmes), chez les plus jeunes (22% des 15-24 ans) et au sein des professions intermédiaires (19%), précise l'étude. Les réseaux de soins sont également un peu plus sollicités au nord-est de la France (18%, contre seulement 10% en Ile-de-France et 11% dans le sud-est) ».

Des remboursements jugés insuffisants

Pour 54% des Français, le niveau de remboursement des Ocam en ce qui concerne l'achat de lunettes ou de verres est jugé le moins satisfaisant parmi tous les items proposés (ce chiffre est de 93% pour les consultations avec les médecins généralistes). D'ailleurs, la majorité d'entre eux cherche des informations sur les niveaux de remboursement de leur complémentaire santé avant d'acheter (65% des sondés), et calculent le montant des dépenses restant à leur charge en fonction de l'opticien choisi (63%). Les Français sont ceux qui attendent le niveau de remboursement le plus élevé: 356 euros en moyenne (contre 228 euros en Allemagne et 90 euros en Grande-Bretagne). Un montant encore plus élevé chez les plus âgés (406 euros en moyenne chez les plus de 55 ans).

Les Français disent "non" au déremboursement des lunettes par la Sécu

Enfin, si les Ocam pèsent de plus en plus dans notre système de santé, 91% des Français trouveraient choquant que la Sécurité sociale ne rembourse plus du tout les lunettes. Même si les niveaux de remboursements sont faibles, pour eux les équipements optiques sont un sujet de santé publique majeur dont l'Assurance maladie ne peut se désengager. Cette opinion fait presque l'unanimité chez les employés (95%) et les personnes à faibles revenus (94%).

Ipsos, qui a aussi interrogé des ophtalmologistes, précise qu'une grande majorité de ces spécialistes (66%) est confrontée à des patients retardant de plus en plus le moment de changer de lunettes, et ce même si leur vue a décliné. « Ils constatent que les patients leur posent davantage de questions sur la manière dont les lunettes ou les lentilles sont remboursées (59%). Les ophtalmologistes sont pessimistes pour les prochaines années. Pour une majorité (58%) la qualité du suivi oculaire des Français va se détériorer ».

*L'enquête a été réalisée en France auprès du grand public (1 006 personnes) et de 200 ophtalmologistes, et en Allemagne (1 003 personnes) et en Grande-Bretagne (1 002 personnes) auprès du grand public. Le grand public a été interrogé par Internet et les ophtalmologistes par téléphone. Les interviews ont été réalisées du 28 juin au 23 juillet 2013.

Lire aussi : Stop au désengagement de la Sécu !

Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Elles Proposent
Sondage

Qu'est-ce qui vous inquiète le plus pour votre avenir à partir de 2020 ?

Total des votes : 424

Identification