Ocam

Pour satisfaire le porteur, « les réseaux de soins devraient compter au moins 4 929 magasins » partenaires

Pour satisfaire le porteur, « les réseaux de soins devraient compter au moins 4 929 magasins » partenaires
Aucun vote pour le moment

La Centrale des Opticiens a présenté ce jour les résultats de sa 3ème étude sur les Ocam et l'optique. Cette année, elle a décidé de mutualiser ses résultats avec l'Observatoire de la Vue, publié par Krys Group la semaine dernière et réalisé par Ipsos. Dans ce troisième volet d'enquête, on apprend notamment que même si une majorité de Français (53%), porteurs de lunettes, accepte le principe général des réseaux de soins, ils sont majoritairement attachés (67%), pour eux-mêmes, à la liberté de choix de leur opticien. Cependant, « 76% d'entre eux seraient d'accord pour restreindre cette liberté à la condition de se voir proposer au moins 3 opticiens agréés proches de chez eux, souligne la CDO. Ce chiffre, rapporté aux 1 643 bassins de vie recensés par l'Insee en France métropolitaine, conduit à penser que les réseaux de soins devraient compter au moins 4 929 magasins partenaires, un nombre bien supérieur aux réseaux à numerus clausus existants, et proche du nombre de points de vente adhérant volontairement aux réseaux ouverts ».

L'étude précise également que seulement 36% des Français adhérent à une complémentaire santé proposant un réseau de soins. Parmi eux :
- 37% connaissent les « avantages » de leur organisme et achètent leurs lunettes chez un opticien agrée ;
- 34% savent que leur Ocam propose un réseau de professionnels de santé partenaires mais privilégient leur liberté de choix ;
- enfin, 29% avouent ne pas être au courant de l'existence d'un tel dispositif.

Pour Fabrice Masson, directeur de la CDO, « alors que la politique de mise en place de réseaux de soins pourrait prendre un nouvel élan avec le vote prochain par l'Assemblée Nationale de la PPL Le Roux, le taux d'assurés « rebelles » (34%) demeure toujours comparable à celui des assurés « suiveurs » (37%). Les utilisateurs des réseaux de soins apprécient surtout les facilités administratives associées au Tiers-Payant ». Mais sur l'ensemble des sondés, « les assurés ne sont pas dupes : ils considèrent très majoritairement (70%) que les réseaux de soins sont mis en place par les Ocam dans le soucis de leurs propres équilibres financiers et non pour faire baisser les cotisations de leurs clients (18%), ni dans l'intérêt de leur santé visuelle (12%) ».

Lire aussi : Réseaux de soins : 68% des Français s'opposent à l'intervention des mutuelles dans le choix des équipements (04/09/2013)
 

Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Sondage

Les consommateurs souhaitent de plus en plus disposer de leur achat immédiatement. Raccourcir les délais de livraison des verres serait-il un atout significatif dans votre relation client ?

Total des votes : 306

Identification