Profession

Le Groupe All a présenté hier des propositions constructives contre la PPL Le Roux

Aucun vote pour le moment
Le Groupe All a présenté hier des propositions constructives contre la PPL Le Roux

Le Groupe All a tenu sa première réunion nationale à Paris qui a réuni 228 adhérents. Ocam, politique d'achat et outils de croissance, sa présidente Stéphanie Dangre revient en exclusivité sur les sujets majeurs évoqués lors de cette journée.

Acuité : Ocam, achats et outils de croissance étaient les sujets majeurs de cette réunion. Quels messages avez-vous fait passer ?
Stéphanie Dangre : La concurrence est de plus en plus compliquée dans un marché morose. Il est nécessaire de trouver des solutions pour éviter le détournement de clientèle par les Ocam. Avec notre club Team, le think tank du Groupe All, nous travaillons sur des outils concrets. Quand nous avons commencé à agir, je pensais avoir 10% de chance d'arriver à notre but. Finalement plus nous avançons, plus je suis persuadée que nous avons maintenant une chance sur deux. Nous affichons une posture constructive et un discours étayé qui explique les effets pervers des réseaux. Il faut prendre en compte la vraie problématique des Ocam : le gouvernement souhaite donner accès à l'ensemble de la population à un équipement optique, mais les remboursements différenciés sont une vraie catastrophe. Il faut savoir qu'en réalité parler de remboursements différenciés, ne revient pas à parler de baisse des prix mais de baisse de qualité de produits et de prestations. La solution serait de modifier le Code des Assurances en leur interdisant la pratique des remboursements différenciés. Il faut les mêmes règles pour tous.

A : Vous avez demandé à trois experts d'intervenir sur le sujet, qu'ont-ils apporté à vos adhérents ?
SD :Par le biais d'une vidéo, Gérard Cornu, sénateur UMP de l'Eure-et-Loir, a expliqué le fonctionnement du système politique. Il a insisté sur l'importance de l'action locale des opticiens. Si sénateurs et députés donnent l'impression d'être inabordables, détrompez-vous ! Un élu est intéressé par les voix de ses électeurs. Selon Corinne Fayolle, du cabinet de lobbying Expressis, une loi est votée tous les 4 jours en moyenne, et il existe 8 000 lois opposables à tous. Enfin, Nicolas Benoliel de Gallileo Business Consulting est revenu sur le fonctionnement des réseaux et les enjeux des remboursements différenciés. Aujourd'hui, 43% des Français ayant une complémentaire santé sont susceptibles de se voir proposer un système de remboursements différenciés. Ce serait 100% si la loi Le Roux était adoptée. Il a également démontré, exemple à l'appui, que pour compenser l'impact des grilles tarifaires sur les baisses de marge brute, le nombre de clients nécessaires est nettement supérieur aux promesses affichées par les Ocam.

A : Comment aidez-vous vos opticiens à agir sur le terrain ?
SD :A ceux qui souhaitent devenir « chef de file », nous fournissons un dossier complet avec un rapport d'influence, un mail type... pour qu'ils puissent avertir leurs élus locaux. Par exemple sur Paris, il reste 16 députés et 12 sénateurs à contacter. Nous proposons également des outils d'information à destination des consommateurs. Ce qui est percutant, c'est notre attitude constructive et anti-polémique, loin d'un discours corporatiste. Notre vision est globale pour une plus grande écoute et la défense de la santé visuelle pour l'ensemble des Français. Nos adhérents se sont montrés impliqués et attentifs. Ils ont trouvé des réponses concrètes à leurs problématiques quotidiennes.

A : Quelles solutions proposez-vous en termes de politique d'achat et d'outils de croissance ?
SD : Nos opticiens ont rencontré et échangé avec vingt de nos fournisseurs. Lunetiers, laboratoires de contactologie et verriers étaient présents pour expliquer nos différentes conditions de partenariats exclusifs. Cela représente une nouvelle forme d'achat innovante pour défendre leurs marges. Aujourd'hui, nous avons aussi des outils extrêmement forts dans leur fonction de générateurs de trafic clients. En 2012, on a observé une explosion de leur utilisation comme la « gazette » (+300%), le marketing direct avec un système complet ou à la carte (plus de 177 000 mailings envoyés), et la communication (plus de 2,5 millions de coupons). On sent que les opticiens investissent plus et surtout sur les outils à fort retour sur investissement.

Les ateliers régionaux du Groupe All :
- le lundi 8 avril à Lille (Hôtel Casino Barrière)
- le lundi 15 avril à Rennes (Hôtel Le Roi Arthur à Ploërmel)
- le lundi 22 avril à Bordeaux (Hôtel Pullman Bordeaux Aquitania)
- le lundi 29 avril à Aix (Hôtel Golf Pont Royal à Mallemort)
- le lundi 6 mai à Lyon (Espace Kohé Meeting)
 

Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Elles Proposent
Identification