Profession

Kalivia retient 4 200 opticiens sur plus de 7 000 candidatures

Kalivia retient 4 200 opticiens sur plus de 7 000 candidatures
Aucun vote pour le moment

Le réseau Kalivia s'agrandit et compte désormais 4 200 opticiens partenaires, contre 2 350 auparavant. Lancé le 24 octobre 2012, l'appel d'offres visant à le renouveler à recueilli plus de 7 000 candidatures (contre 5 000 en 2010). Selon Laurent Borella, vice-président de Kalivia, cette affluence s'explique par plusieurs facteurs : « Depuis 2010, date de la création du réseau, nous avons tenu nos engagements : nous avons adapté la grille tarifaire en fonction des corrections, engagé un dialogue constructif avec les opticiens via une commission technique et des lettres d'information régulières... L'objectif de CA est atteint : notre taux de fréquentation est de 50% et les bénéficiaires Kalivia ont acheté 554 000 équipements au sein du réseau en 2012, pour un total de 184 millions d'euros. Nous avons aussi opté pour la continuité : les partenaires du premier réseau savaient qu'en jouant le jeu, ils resteraient avec nous. Tous ces éléments, associés à un effet bouche-à-oreille, ont favorisé les nombreuses candidatures ».

Contrôles accrus sur les engagements qualité

Le nombre d'opticiens retenus, largement supérieur à celui de 2010, témoigne par ailleurs de « meilleurs dossiers », explique Laurent Borella. « Par exemple, le réseau couvre désormais l'outre-mer, avec une trentaine de magasins à la Réunion, en Guadeloupe et en Guyane, alors qu'il y a deux ans, aucun point de vente n'avait été sélectionné dans ces départements ». Pour son nouveau réseau, Kalivia a particulièrement insisté sur la qualité. Les engagements des partenaires, « qui seront régulièrement contrôlés », avertit Laurent Borella, portent notamment sur :
-la qualification des professionnels, comme le nombre d'opticiens diplômés par magasin
-la traçabilité des produits (marquage CE, provenance, certificat d'authenticité des verres...)
-l'équipement de la boutique (espace Basse Vision...)

Côté tarifs, l'économie moyenne reste en moyenne de 40% sur les verres et de 15% sur les montures.

Kalivia serait inattaquable juridiquement

Concernant le débat sur le bien-fondé des réseaux, « le succès de Kalivia démontre leur utilité et leur légitimité », affirme Kalivia. Interrogé par nos soins sur le devenir de la proposition de loi Le Roux, qui vise à légaliser les réseaux mutualistes et semble aujourd'hui au point mort, Laurent Borella affirme que ce texte n'est pas remis en cause. « Aucune information ne laisse à penser qu'il serait abandonné, et je n'ai aucun doute sur sa prochaine adoption », affirme-t-il, bien que le Sénat ne l'ai toujours pas inscrit à son ordre du jour du Sénat, plus d'un mois et demi après son vote à l'Assemblée nationale. « De toute façon, Malakoff Médéric est une institution de prévoyance qui ne dépend pas du Code de la mutualité ». Quant à l'Union Harmonie Mutuelles, une astuce lui permettrait de ne pas être soumise à l'interdiction des remboursements différenciés pour les mutuelles : en août dernier, Jean-Luc Guillotin, président de Kalivia, nous avait confié qu'une « mutuelle ayant le droit de développer des produits d'assurance dépendant du Code des Assurances, Kalivia s'appuie sur la structure assurantielle Sphéria d'Harmonie Mutuelle et n'est donc pas réglementé par le Code de la Mutualité ».

Kalivia s'adresse aujourd'hui à 7 millions de bénéficiaires adhérents de Malakoff Médéric et de l'Union Harmonie Mutuelles. « Beaucoup de mutuelles et d'assureurs sont intéressés par le réseau, qui pourrait couvrir d'ici deux ans 10 millions de personnes », avance Laurent Borella.

Écrit par la Rédaction
Aucun vote pour le moment
Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Elles Proposent
Sondage

Comment vous sentez-vous à l’approche du 1er janvier ?

Total des votes : 483

Identification