Evénement

Rodolphe Linage, Frédéric Py et Vincent Malméjac, qui sera « l'Opticien de l'année 2013 » ?

Rodolphe Linage, Frédéric  Py et Vincent Malméjac, qui sera « l'Opticien de l'année 2013 » ?
Aucun vote pour le moment

Ils sont dix ! Dix opticiens passionnés par leur métier et qui font de la santé visuelle du porteur leur priorité. Qualité, dynamisme, éthique, engagement, rigueur et écoute les définissent. Comme chaque année, le Sidol (Syndicat des Importateurs et Distributeurs en Optique Lunetterie) décernera le 13 juin prochain le prix de « l'Opticien de l'Année » à un professionnel de notre secteur. Alors qui sera l'heureux élu ? Après trois premiers portraits publiés hier, Acuité vous propose de découvrir trois nouveaux nominés.

 

Rodolphe Linage de Tassin-la-Demi-Lune (69), 38 ans


Rodolphe Linage a été diplômé en 1997 à l'Esop (Paris). Propriétaire de 17 magasins (10 Atol les Opticiens, 6 Côté Optique et 1 Optic 2000) réunissant plus de 80 collaborateurs, il cherche avant tout à privilégier l'esprit d'équipe. « Par cette nomination, c'est l'ensemble de mes collaborateurs qui est mis en avant au quotidien, se félicite-t-il. Chacun a vraiment sa place et participe à l'intégrité du groupe. Nous essayons de créer des liens forts. La collectivité est ainsi récompensée. Il y a une vraie stabilité dans le groupe qui se ressent à tous les niveaux ». Déjà nominé en 2012, il espère que ses résultats se concrétiseront cette année.

 

Frédéric Py de Vitrolles (13), 43 ans

Diplômé en 1990 à Morez, Frédéric Py a repris l'affaire familiale en 1996. Il possède un magasin de l'enseigne Optic 2000. Pour lui, cette nomination est une reconnaissance de son implication et de sa relation conviviale avec son équipe et ses fournisseurs. « Dans un contexte qui n'est pas facile tous les jours, c'est une belle occasion de redorer notre métier, se réjouit-il. Nous exerçons une profession malmenée, qui ne le mérite pas au regard de tout ce que les collaborateurs des magasins d'optique doivent supporter au quotidien pour faire leur métier le mieux possible. Beaucoup d'autres opticiens français pourraient faire partie de cette liste des nominés par le Sidol ».

 

Vincent Malméjac de Marseille (13), 38 ans

Vincent Malmejac est propriétaire de 3 magasins (2 Krys et 1 CDO). Il a ouvert sa première enseigne en janvier 2002, cinq ans après avoir été diplômé à Marseille, en 1997. C'est un habitué de la cérémonie, puisqu'il s'agit de sa 4ème nomination, qu'il espère cette fois être la bonne. Un quasi-plébiscite, qu'il lie à son attachement aux hommes. « Je respecte énormément mes fournisseurs et mes clients, nous a-t-il déclaré, et dans une démarche hyper professionnelle, cela plaît beaucoup. Mes équipes, c'est de 20 à 25 000 euros de formation par an, pour une meilleure efficacité en utilisant les meilleures technologies. L'investissement, la qualité de l'accueil client et notre investissement en contactologie, nous font avancer positivement. Cette nomination est le fruit de notre travail avec mes associés et mes collaborateurs ».

Suite (et fin) de notre série de portraits d'opticiens nominés par le Sidol demain. Restez connectés...

Lire aussi :

Olivier Hesteau, Marie- Cécile Meffre et Jean-François Leplomb, qui sera l'Opticien de l'année 2013 ?
 

 

Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Sondage

Votre magasin est-il équipé d’une solution de prise de mesures électroniques ?

Total des votes : 623

Identification