Ocam

Le Parisien tape à son tour sur les complémentaires santé

Le Parisien tape à son tour sur les complémentaires santé
Aucun vote pour le moment

Dans un article du 25 septembre, Le Parisien tacle à son tour les Ocam en titrant « Le pactole caché des mutuelles de santé ». Alors que le plan de rigueur du gouvernement, qui prévoit une taxation supplémentaire de 3,5% des mutuelles de santé, a fait vivement réagir le secteur, le quotidien met le doigt sur « des réserves financières importantes » qui permettraient aux complémentaires santé de prendre en charge cette taxe supplémentaire, « sans en faire pâtir leurs clients ». La hausse des cotisations ne serait alors pas automatique. « Ces comptes révèlent parfois des marges de solvabilité bien supérieures aux normes requises pour garantir la pérennité de ces mutuelles (100%) et même leur développement (300%) », explique Le Parisien.

Rappelons que Xavier Bertrand, invité de RTL le 6 septembre dernier, avait déjà émis l'idée. « Aucune mutuelle, aucune compagnie d'assurance n'est en situation financière difficile », avait-il estimé. Mais attention, « toutes les mutuelles de santé ne sont pas logées à la même enseigne », souligne le Parisien. Si la MGEN, la mutuelle de l'Education Nationale, par exemple, affiche un taux de 667% (en 2009, derniers chiffres connus), toutes ne sont pas aussi bien loties. « Pour le moment, seule la GMF a annoncé qu'elle ne répercuterait pas la hausse de la taxe dans ses tarifs », selon quotidien.

Lire aussi :
L'UFC-Que choisir pointe du doigt les complémentaires santé (22/09/2011)
Le gouvernement veut limiter le risque de « démutualisation » en améliorant l'aide à l'acquisition d'une complémentaire santé (14/09/2011)
Taxe sur les Ocam : les mutuelles ne sont pas obligées d'augmenter leurs tarifs, estime Xavier Bertrand (09/09/2011)

Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Sondage

Votre magasin est-il équipé d’une solution de prise de mesures électroniques ?

Total des votes : 623

Identification