0%
    Profession

    « RAC O » en optique : après les inquiétudes, le retour à la concertation

    Aucun vote pour le moment

    La Direction de la Sécurité sociale (DSS) réunissait hier, mardi 27 mars, pour la 2e étape de la concertation autour du « RAC 0 » en optique, les syndicats de la filière : la Fédération nationale des opticiens de France (Fnof), le Rassemblement des opticiens de France (Rof) et le Groupement des industriels et fabricants de l’optique (Gifo). Votre site acuité a joint deux organisations professionnelles* afin d’en savoir plus sur le déroulé des négociations.

    A l’issue de la réunion, la Fnof et le Gifo reconnaissent un changement de méthode dans la concertation, qui ferait suite à la mobilisation des opticiens notamment auprès des parlementaires. « Le Gouvernement semble moins braqué et nous entamons une phase de négociation où il est possible de se dire les choses, nous a précisé Alain Gerbel, président de la Fnof. Il s’est passé quelque chose entre la réunion du 9 mars et celle d’hier, en passant d’un système autoritaire à un système de concertation ». Même son de cloche du côté du Gifo : « Nous avons eu une bonne réunion, plus ouverte à la discussion et nous espérons être écoutés », nous a confié Alexandre Montague, administrateur du syndicat.

    Globalement, les deux organisations professionnelles restent prudentes et n’ont pas voulu commenter davantage les échanges qu’elles ont eus avec la DSS. « Nous sommes dans une phase de négociation et la profession a une chance d’être actrice de son avenir. Ce qui est dit aujourd’hui n’est vraisemblablement pas ce qui constituera la réforme finale, rassure Alain Gerbel. Il est encore prématuré de dire vers quoi la filière se dirige tant que les 3 paniers (dentaire, optique et audio, NDLR) n’auront pas été clairement définis ». « Le plus important pour nous reste de guider la réforme pour qu’elle ne se retourne pas contre la santé visuelle des Français. Nous nous devons d’alerter le Gouvernement sur les risques cachés ou induits des mesures qui peuvent être prises », précise Alexandre Montague.

    Il est important de souligner que la Direction de la Sécurité sociale a cette fois-ci précisé les contours de la réforme, la refonte de la nomenclature LPP n’étant qu’un outil pour y parvenir. Notons aussi que le Gifo a fait intervenir un comité d’experts techniques afin d’éclairer la DSS sur la future nomenclature des codes LPP. Enfin, absentes de la 1ère étape de concertation, ont également été abordées : la restructuration de la filière dans son ensemble et la refonte de la formation des opticiens-lunetiers.

    Le prochain rendez-vous entre la DSS et les organisations syndicales a été fixé au 25 avril. Le calendrier de la réforme étant strictement maintenu, les premières annonces du Gouvernement devraient avoir lieu début juin.

    * A date, nous n’avons pas réussi à joindre le Rof.

    Écrit par la Rédaction
    Aucun vote pour le moment
    Réagissez !
    2 commentaires
    Identifiez-vous pour poster des commentaires

    Stéphan Lemaire
    Je rejoins Michel Deblais, que nos représentants soient prudents, c'est bien normal vu l'enjeu sur la santé des français et la ,profession d'opticien lunetier. Mais là, on est dans la non communication, comme s'il y avait un accord tacite avec la Direction de la Sécurité Sociale à ce sujet. Alors que la transparence a bien des vertus, seule la certitude du respect du calendrier est confirmée. Comme une épée de Damoclès sur la tête des représentants en forme de Chronos ... Pour la rédaction, biensûr que rien n'est écrit à cette heure, mais heureusement que des sources d'informations orales existent pour travailler sur un article et ainsi pouvoir informer, même sans écrit.
    Michel Deblais
    Je suis bien content de savoir que les échanges soient repartis sur le mode concertation...... mais sur le contenu, rien à dire ? c'est secret, on n'est pas vraiment concernés ?
    Les dernières annonces...
    Pratique
    Elles Proposent
    Identification