Evénement

Jean-François Bracq, Philippe Monnier, Michel Long et Fabrice Olivier, qui sera « l'Opticien de l'année 2013 » ?

Jean-François  Bracq, Philippe Monnier, Michel Long et Fabrice Olivier, qui sera « l'Opticien de l'année 2013 » ?
Aucun vote pour le moment

Ils sont dix ! Dix opticiens passionnés par leur métier et qui font de la santé visuelle du porteur leur priorité. Qualité, dynamisme, éthique, engagement, rigueur et écoute les définissent. Comme chaque année, le Sidol (Syndicat des Importateurs et Distributeurs en Optique Lunetterie) décernera le 13 juin prochain le prix de « l'Opticien de l'Année » à un professionnel de notre secteur. Alors qui sera l'heureux élu ? Après six premiers portraits publiés mercredi et jeudi , Acuité vous fait découvrir les quatre derniers nominés.

 

Jean-François Bracq du Mans (72), 50 ans

Diplômé en 1984 de l'AEPO, Jean-François Bracq est propriétaire de 18 magasins (15 Optic 2000, 1 Lissac et 2 Price Optic). Pour lui, derrière cette nomination, « c'est la reconnaissance d'un travail de longue haleine et toute une équipe récompensée. C'est une belle et grande aventure, s'enthousiasme-t-il. Dans notre métier, il faut avoir un esprit très ouvert. C'est ce que je tente de transmettre à mes collaborateurs. Je leur conseille d'être curieux des autres et de tout ce qui nous entoure. Pour être un bon vendeur, il faut avoir une bonne culture générale, comprendre les besoins de nos porteurs et avoir de l'empathie ». Depuis l'âge de 18 ans derrière une table de vente, Jean-François Bracq se consacre aujourd'hui à toute la partie sociale, formation et gestion de ses magasins.

 

Philippe Monnier de Lanester (56), 54 ans

Acharné de travail, Philippe Monnier est propriétaire de deux magasins (1 Gadol et 1 Optic Monnier). Diplômé en 1981 de l'EOL à Lille, il aime aller jusqu'au bout des choses même si cela lui prend du temps. « Quand je souhaite intégrer un nouveau produit en magasin, je fouine beaucoup sur les salons pour trouver le produit adéquate, que je fais ensuite tester avant de le mettre en application, nous a-t-il confié. Par exemple, pour des équipements de sports montés à la vue, j'ai déjà fait essayer des montures à des marins ou des pêcheurs. Pour les verres de conduite, j'ai demandé aux chauffeurs de bus de ma ville de les porter. J'aime m'ouvrir à 360° et prendre du recul vis-à-vis des produits, toujours avec un esprit perfectionniste. Heureusement que ma femme et mes enfants ne m'en veulent pas trop d'avoir consacré beaucoup de temps à mes magasins et aussi à tous mes collaborateurs avec qui je partagerais cette récompense ».

 

Michel Long de Senlis (60), 53 ans

Si Michel Long ne cherche pas les honneurs, il fait du métier d'opticien une passion qu'il essaie de transmettre à ses collaborateurs. Diplômé en 1985 de l'ICO à Bures-sur-Yvette, il reprend sa première affaire deux ans plus tard et possède aujourd'hui 8 magasins (4 Optique 3000, 3 Promoptic et 1 Optical Concept). « Le mot d'ordre chez nous, c'est de ne pas se contenter de recopier les ordonnances. Obsédé par le confort visuel, il y a une réelle prise en charge du client dès son entrée dans le point de vente. On y passe du temps pour que le porteur soit content. Avec cette philosophie, j'ai largement participé à la mise en place de la certification de services des établissements exerçant le métier d'opticien attribuée par Bureau Veritas. On a besoin de remettre en lumière la fonction d'opticien, qui est plus prestataire de services que vendeur de produits, et de passer du temps avec le porteur. Nous sommes au centre du dispositif visuel ! ».

 

Fabrice Olivier de Lille (59), 42 ans

Après son grand-père et son père, Fabrice Olivier est devenu opticien en 1985, diplômé de l'Eol à Lille. En reprenant l'affaire familiale il y a 6 ans, il a fait du service client sa priorité absolue. « On offre du temps sans compter à nos porteurs. On met nos compétences en visagisme et optomorphisme à leur disposition, nous a-t-il expliqué. Notre magasin existe depuis 1925. C'est devenu un véritable point de repère pour nos clients. Nous mettons en avant un environnement moderne liant technologie et produits haut de gamme mais nous avons conservé une certaine tradition dans notre façon de travailler, dans le respect et l'écoute. Je suis très flatté de cette nomination qui récompense l'ensemble de mon équipe, renforce ma confiance en l'avenir et me rend fier pour mon père ».

Notre série de portraits d'opticiens nominés par le Sidol se termine aujourd'hui. Rendez-vous le 13 juin prochain pour connaître l'heureux élu !

Lire aussi :

Rodolphe Linage, Frédéric Py et Vincent Malméjac, qui sera « l'Opticien de l'année 2013 » ?
Olivier Hesteau, Marie- Cécile Meffre et Jean-François Leplomb, qui sera l'Opticien de l'année 2013 ?
 

 

Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Sondage

Votre magasin est-il équipé d’une solution de prise de mesures électroniques ?

Total des votes : 623

Identification