Profession

Loi « Conso » : Easy-verres.com tire la sonnette d'alarme

Loi « Conso » : Easy-verres.com tire la sonnette d'alarme
Aucun vote pour le moment

Les débats sur le projet de loi relatif à la Consommation qui ont repris cette semaine à l'Assemblée Nationale, ont provoqué de nombreuses réactions* des professionnels et représentants syndicaux de notre filière. A la suite de la Fnof, du Snof et du Gifo ce vendredi, Fadi Farah, co-fondateur d'easy-verres.com et opticien diplômé, a également réagit aux dernières annonces du Gouvernement. Pour lui, « une autre voie est possible ».

Pour ce dernier, « l'Assemblée Nationale a choisi de contredire la proposition du Sénat permettant la vente en toute sécurité de lunettes sur Internet. Les sénateurs proposaient, à juste titre juge-t-il, qu'une prise de mesures soit réalisée par des professionnels de santé pour permettre une parfaite adaptation des verres progressifs et à forte correction. » Or il accuse aujourd'hui le ministre de la consommation, Benoit Hamon, de mettre « la santé des patients au second plan » avec cette mesure de libéralisation.

Pour le co-fondateur d'Easy-verres, Jean Polier, la mesure proposée par le Gouvernement « ne prévoit rien pour la mesure des hauteurs pupillaires » qui ne peut « être prise qu'au moment de l'achat de la monture, sur le visage du patient, en fonction aussi de sa manière de porter ses lunettes » indique-t-il. « Le législateur oublie complètement le centrage en hauteur qui est pourtant indispensable pour des verres progressifs, qui ont des corrections différentes en bas et en haut du verre » précise-t-il.

C'est la raison pour laquelle, Jean Polier et Fadi Farah affirment ensemble ne pas comprendre « comment un opticien diplômé et consciencieux, et encore moins un ophtalmologue, pourraient valider ce process qui va à l'encontre de la santé des patients. »

Les fondateurs d'Easy-verres estiment néanmoins « qu'Internet est une opportunité exceptionnelle pour réduire les prix de l'optique dans notre pays, grâce à la mise en concurrence et à la transparence qu'il permet », mais ils soulignent aussi qu'« il ne faut pas tout laisser faire sans encadrement, surtout en matière de santé. »

*Lire aussi :
- Loi « Conso » : le Gifo réagit aux dernières annonces du Gouvernement (13/12/2013)
- Loi « Conso » : le Snof demande l'arbitrage du premier ministre (13/12/2013)
- Loi Hamon : le Synope est animé par des sentiments de révolte et d'indignation (11/12/2013)
- Le Synom monte au créneau et demande à Benoît Hamon de revoir sa position (12/12/2013)
- L'écart pupillaire sur l'ordonnance permettra le développement de la vente de lunettes en ligne, selon Benoît Hamon (09/12/2013)
- Le Gouvernement veut-il la peau des opticiens ? Vos réactions... (10/12/2013)

Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Elles Proposent
Sondage

Qu'est-ce qui vous inquiète le plus pour votre avenir à partir de 2020 ?

Total des votes : 307

Identification