Profession

Envoyé Spécial : les opticiens dénoncent un reportage à charge et une campagne de 'dénigrement'

Aucun vote pour le moment

 

Hier 18 novembre, Envoyé Spécial a présenté un reportage intitulé "Des lunettes pas très nettes". Cette diffusion suscite un tollé dans la profession qui dénonce une émission "honteuse", "scandaleuse", provoquée par une "cabale". Les critiques fusent sur notre forum de discussion et sur celui de l'émission. Voici les plus révélateurs de vos impressions :


Sur les optimisations de facture :

- "C'est une minorité qu'on a mis en avant. Il suffit de ne montrer que les séquences les plus scandaleuses pour faire de l'audimat"
- "Stigmatiser périodiquement une profession pour quelques brebis égarés n'est pas très sain, surtout en s'appuyant sur des témoignages plus que contestables"
- "Les reportages télé contribuent à ce genre de demande". "Les clients sont très nombreux à nous faire du chantage commercial. Il faut aussi penser à les pointer du doigt"

Sur l'importance de la marge :
- "On apporte une valeur ajoutée. Les services et dépannages sont gratuits même aux non-clients ! La majorité des gens ne connaissent pas ce métier et se permettent des jugements"
- "En plus des charges classiques type loyer, EDF, téléphone, cout d'aménagement de la surface de vente, etc., il faut payer des appareillages couteux et avoir une main d'oeuvre qualifiée suffisante pour absorber les afflux de clientèle"
- "Nos ‘coeff' n'ont rien d'exceptionnels, comparé aux cafetiers, les boulangers, au textile, aux cordonniers... "

Sur le choix des intervenants :
- "Santéclair se pose en victime des méchants opticiens". "Grâce à Santéclair, les mutuelles-assurances font croire qu'elles remboursent mieux en cassant les prix de vente des professionnels"
- "Santéclair est une des grandes entraves "légale" à la liberté de consommation"
- "A quand une émission sur les magouilles des mutuelles, qui en passant par des réseaux, remboursent moins qu'elles ne le devraient!"
- "Le client qui voit ses cotisations augmenter tous les ans, le retraité qui d'un seul coup se prend le coup de matraque, c'est pas de l'arnaque ?"
- "Il y a des complémentaires pousse-au-crime". "Les lunettes sont la vitrine des remboursements, plus visibles que le forfait hospitalier".
- "Je condamne le journaliste qui privilégie une personne (Mr Lévy) au détriment d'une profession. Les opticiens ne sont pas des escrocs !"

 

Un droit de réponse ?

Certains d'entre vous évoquent la possibilité de demander un droit de réponse à Envoyé Spécial. Cette procédure semble cependant illusoire. "Il faut être bien plus influents que nous pour y avoir droit" ironise-t-on sur le forum de l'émission. Alain Gerbel, président de la Fnof, estime quant à lui "qu'on ne demande pas un droit de réponse au service public". Le syndicat "se réserve cependant le droit de réagir contre ceux qui lancent des anathèmes sur la profession".

 

Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
Pratique
Elles Proposent
Identification