Profession

Le prix des lunettes à nouveau dénoncé dans l'émission ‘C dans l'air' sur France 5

Le prix des lunettes à nouveau dénoncé dans l'émission ‘C dans l'air' sur France 5
Aucun vote pour le moment

Alors que les députés planchent sur le PLFSS 2011 (projet de loi de financement de la Sécurité sociale), l'émission quotidienne ‘C dans l'air', diffusée sur France 5, traitait hier 27 septembre de notre système de santé. En fin d'émission, les spécialistes invités ont eu l'opportunité de s'exprimer au sujet de l'optique suite à une question d'un téléspectateur demandant "pourquoi les lunettes et les soins dentaires, indispensables, sont-ils si mal remboursés ?".

 

"Beaucoup de moralisation à faire" dans le secteur de l'optique

"Il n'existe plus aucune corrélation entre le remboursement de la Sécurité sociale et la dépense. Ce sont les mutuelles qui prennent en charge" a rappelé Jean-Pierre Davant, président de la Fédération nationale de Mutualité française. Répondant au journaliste Yves Calvi, qui lui demandait "s'il n'en avait pas assez de se faire ‘enfler' sur la deuxième paire, etc... (sic)", Jean-Pierre Davant a ajouté qu'il y a "beaucoup de moralisation à faire" dans le secteur de l'optique.
Gérard de Pouvourville, économiste de la santé, a quant à lui rappelé le contexte historique de la Sécurité sociale, avant tout créée pour prendre en charge la maladie. "Les dents et les yeux étaient alors considérés comme une évolution normale du temps..." a-t-il précisé en soulignant que cette situation est commune à la quasi-totalité des systèmes d'Assurance maladie dans les pays développés.

 

Les lunettes "ne valent pas leur prix"

Christian Saout, président du CISS (Collectif Inter-associatif Sur la Santé), est une nouvelle fois revenu sur le prix des lunettes, estimant "qu'on paye extrêmement cher quelque chose qui ne le vaut pas". Dans une chronique du Magazine de la Santé sur France 5, Christian Saout , qui représente les patients, avait déjà incité en mai dernier à acheter les lunettes sur Internet : il estimait que les "matières premières ne coûtent que quelques dizaines d'euros", et que les opticiens réalisaient un "taux de marge très élevé par rapport aux boutiques de vêtements".

Pour regarder l'extrait de l'émission concerné (à la fin du débat, vers 01 h 01 mn), cliquez ici.

Voir aussi notre débat télévisé réalisé au Silmo 2010 : Les opticiens ont mauvaise presse, comment réagir ?

Réagissez !
Identifiez-vous pour poster des commentaires
Les dernières annonces...
  • mobilier
    1 000 €
    -
    (38) Isère

    table de manipulation plan de travail...
  • meuble de caisse d'accueil
    500 €
    -
    (38) Isère

    meuble de caisse comprenant * 2 caissons...
  • table de vente
    0 €
    -
    (38) Isère

    table de vente comprenant: un caisson de...
Pratique
Elles Proposent
Identification